Cabinet d'orthodontie
SAINT FRANçOIS

DR. jonas / DR. Saladin / DR. Sicot

Infos pratiques

Qu'est ce que l'orthodontie, à quoi ça sert ?

L'orthodontie est une spécialité destinée à améliorer l'alignement des dents et à corriger le décalage entre les mâchoires, afin d'optimiser l'occlusion dentaire (rapports entre les dents du haut et celles du bas).
Elle peut être pratiquée à tout âge de la vie dans un but fonctionnel et/ou esthétique.

A quel âge consulter ?

D'une manière générale, un avis orthodontique peut être intéressant à partir de 8 ans une fois les quatre incisives du haut et du bas évoluées.
Il est préférable de réaliser cette consultation après avoir pris un avis auprès de votre dentiste traitant.

Quelques points de repères :

Nos dents sont faites pour s'emboiter.

  • Les dents du haut sont à l'extérieur des dents du bas.
  • le milieu des dents du haut est aligné avec le milieu des dents du bas.
  • les incisives supérieures sont en contact avec les incisives inférieures.
Orthodontie Jonas Anne : A quel âge consulter ?
Orthodontie Jonas Anne : A quel âge consulter ?

1. Chez l'enfant de 8 à 11 ans

Un traitement orthodontique appelé traitement interceptif pourra être entrepris pour :

  • guider l'évolution des dents définitives.
  • stimuler la croissance de mâchoires trop petites.
  • traiter les conséquences de la succion du pouce ou de la tétine.
  • améliorer les fonctions : rétablissement d'une ventilation nasale et repositionnement de la langue.

Ce traitement d'une durée inférieure ou égale à un an mettra en oeuvre des appareils fixes ou amovibles.

Il permettra de rétablir un équilibre maxillo-facial et fonctionnel et évitera ou limitera la durée d'un traitement en denture définitive.

Remarque :

Chez votre enfant de 4 ou 5 ans, si vous constatez :

  • une mâchoire inférieure avancée,
  • une déviation du menton sur le côté,
  • des dents du haut très avancées,
  • une absence de contact entre les incisives (béance) ou au contraire un recouvrement excessif des incisives.

Consultez nous, il est peut être possible d'anticiper les choses.

Articulé inversé antérieur chez un enfant prognathe.

Articulé inversé antérieur chez un enfant prognathe.

Déviation mandibulaire .
Déviation mandibulaire :
  • les dents supérieures sont à l'intérieur des dents du bas.
  • les milieux supérieur et inférieur ne correspondent pas.
Béance antérieure suite à la succion de la tétine

Béance antérieure suite à la succion de la tétine

2 - Chez l'adolescent :

Les appareils sont généralement fixes : on parle de multi-attaches (bagues, dans le langage courant) qui resteront en place entre 1 et 3 ans selon la difficulté du cas.
L'objectif est d'aligner parfaitement les dents et de corriger l'occlusion dentaire.

Multibagues métallique

Multibagues métallique

3 - Chez l'adulte :

Les appareils sont plus discrets : multi-attaches en céramique, orthodontie linguale.
Dans certains cas, une chirurgie maxillo-faciale peut être proposée.

Multibagues céramique

Multibagues en céramique

Appareil lingual : système utilisé : WIN
Appareil lingual, système utilisé : WIN

Appareil lingual, système utilisé : Lingual Systems
pour plus d'informations : http://www.lingualsystems.fr

La première consultation

C'est une prise de contact qui nous permet de connaître vos attentes et de savoir s'il y a lieu de débuter un traitement et de déterminer lequel pourrait être le plus approprié.

Elle se compose comme suit :

  • Bilan clinique
  • Diagnostic de l'état buccodentaire et exposé des différentes anomalies dento-maxillo-faciales décelées
  • Exposé des éventuelles options thérapeutiques, dialogue
  • Une évaluation approximative du temps de traitement et du coût vous seront remis pour votre mutuelle

S'il y a indication thérapeutique, avec votre consentement, des examens complémentaires (radiographies, empreintes dentaires, photographies) pourront être réalisés pour établir le bilan orthodontique.
Pour les enfants mineurs, la présence de l'un des deux parents au moins est nécessaire afin de bien transmettre les informations médicales.

Pourriez-vous vous munir lors de ce premier rendez-vous :

  • De votre carte SESAM VITALE ou de l'attestation de votre organisme de protection sociale (pour la CMU, vérifiez que votre attestation est en cours de validité).
  • Des précédentes radiographies dentaires que vous auriez.
  • De l'éventuelle lettre remise par votre médecin ou votre chirurgien-dentiste.

Le coût du traitement

Le tarif des traitements d'orthodontie est libre ; le coût varie selon la pathologie, le type d'appareil et la durée du traitement (de 6 à 36 mois).

Les traitements d'orthodontie sont pris en charge par l'Assurance Maladie :

  • S'ils sont commencés avant le seizième anniversaire de l'enfant.
  • Sous réserve d'obtenir l'accord préalable de la Sécurité Sociale.

La part prise en charge par la Sécurité Sociale est toujours la même quel que soit le praticien ou le type d'appareil, soit 193,50 € par semestre. La Sécurité Sociale octroie à chaque enfant un total de 6 semestres de prise en charge quels que soient la pathologie et le praticien, plus deux semestres de contention.
La différence entre le coût du traitement et le remboursement de la Sécurité Sociale peut être pris en charge (en partie ou en totalité) par votre organisme complémentaire de santé.
N'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre Mutuelle le plus tôt possible.

Chez l'adulte, la Sécurité Sociale ne rembourse par les traitements d'orthodontie, sauf dans le cas de soin associé à un traitement chirurgical.
La Sécurité Sociale prend alors en charge un semestre de traitement.
En revanche, certaines mutuelles peuvent les prendre partiellement ou totalement en charge.

Y a-t-il des risques ?

Les caries doivent être traitées avant de débuter tout traitement orthodontique car les attaches collées sur les dents rendent l'hygiène bucco-dentaire plus sensible ; un bon brossage est donc essentiel.
Pour éviter les décollements de bagues, vous devrez prendre certaines précautions alimentaires (éviter les chewing-gums, caramels ...)

Dans certains cas, on peut observer des récessions parodontales, et des résorptions radiculaires, (destruction partielle de la racine de la dent). Une surveillance radiographique annuelle permet de prévenir ce risque.

A la fin du traitement, afin d'éviter une récidive orthodontique, votre orthodontiste vous collera un fil de contention sur la face interne donc invisible des dents.

Retour en haut